Consultation pour femmes
Sprache

Centre de consultation pour femmes

Le centre de consultation pour femmes offre un conseil et un soutien complet à toutes les femmes concernées ou menacées par la violence. De même, nous aidons les femmes à surmonter des situations de vie difficiles. Nous conseillons également les personnes qui souhaitent aider une femme concernée par ces situations.

Contacter le centre de consultation pour femmes

Centre de consultation pour femmes
Kölnstr. 69, 53111 Bonn

Téléphone: 0228 659500
(Du lundi au vendredi de 9h à 18h)

En dehors de ces horaires, vous pouvez laisser un message sur le répondeur.

 Vous pouvez aussi envoyer un email à: frauenhausbonn@t-online.de . 

 Nous conviendrons alors d’un rendez-vous pour une consultation personnelle ou téléphonique.

Les rendez-vous sont gratuits, confidentiels et, si vous le souhaitez, anonymes. Les collaboratrices sont soumises au secret professionnel.

Formulaire de contact

    Axes de conseil

    La violence dans les relations englobe toutes les formes de violence physique, psychologique et sexuelle.

    Cette dernière sert à intimider pour exercer un pouvoir et un contrôle. 

    La violence psychologique consiste par exemple à faire peur, à menacer, à isoler, à humilier, à insulter, à dévaloriser, à harceler, à persécuter. La menace de violence, par exemple aussi contre les enfants, est également de la violence psychologique.

    La violence économique, comme la privation d’argent, l’obligation, ou l’interdiction de travailler, est également un moyen d’opprimer les femmes. Des thèmes tels que la traite des femmes, la prostitution, le mariage forcé ou la violence numérique font partie de nos consultations.

    Nous cherchons avec les femmes concernées des solutions pour mener une nouvelle vie sans violence.

    Nous les mettons en contact avec des services de consultation spécialisés et des spécialistes (thérapeutes, avocats, médecins).

    Si nécessaire, nous aidons les femmes menacées à trouver une place dans une maison d’accueil pour femmes. 

    Nous soutenons également les femmes qui cherchent un logement après une séparation : trouver un logement…

    Dans toute l’Allemagne, les femmes menacées de violence peuvent s’adresser à l’assistance téléphonique: Assistance téléphonique

    Depuis que la loi sur la protection contre la violence et la modification de la loi sur la police de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (§ 34a) sont entrées en vigueur en janvier 2002, les femmes maltraitées et menacées ont davantage de possibilités de se défendre contre leur partenaire violent.

    La police peut expulser un homme violent de son logement pendant 10 jours. Pendant cette période, la femme peut obtenir du juge aux affaires familiales la mise à disposition du logement commun et/ou une mesure d’éloignement de l’auteur des violences. Quel que soit le propriétaire du logement.

    Après leur intervention, la police informe notre centre de consultation, avec l’accord de la femme concernée, afin que nous puissions lui proposer notre aide.

    Le centre de consultation pour femmes offre des conseils et un soutien ciblés sur la loi de protection contre la violence. Sur demande, nous aidons les femmes à déposer une demande et les accompagnons au tribunal.

     Les femmes viennent également au centre de consultation parce qu’elles souhaitent parler de leur situation de vie, par exemple de problèmes au sein de leur famille et de de leur couple. Souvent, il s’agit aussi de difficultés au travail, de problèmes avec le « Jobcenter », le Service de protection de l’enfance et de la jeunesse (« Jugendamt »)ou d’autres autorités.

    Souvent, il est déjà utile pour les femmes d’aborder leurs problèmes lors d’une consultation personnelle. L’objectif étant d’identifier les problèmes, de développer ensemble des solutions et, le cas échéant, d’élaborer une nouvelle perspective de vie.

    Une autre priorité des consultations est l’offre de conseils généraux en matière de séparation et de divorce pour les femmes.

    Nous proposons une aide pour gérer ses émotions après une séparation. Et nous donnons des renseignements sur des questions juridiques telles que le droit de garde, la pension alimentaire et le droit de séjour.

    Lorsque les femmes n’ont un droit de séjour que par le biais de leur mari, une séparation est liée à des craintes supplémentaires. Nous cherchons des solutions à ce problème en collaboration avec elles.

    Il y a souvent des questions juridiques auxquelles les collaboratrices du service de consultation ne peuvent pas répondre de manière exhaustive. C’est pourquoi nous proposons une fois par mois, à une date fixe et sur inscription, une consultation juridique gratuite sur des questions de droit de la famille. Si vous êtes intéressée par cette consultation, appelez-nous.

    Il y a souvent des questions juridiques auxquelles les collaboratrices du service de consultation ne peuvent pas répondre de manière exhaustive. C’est pourquoi nous proposons une fois par mois, à une date fixe et sur inscription, une consultation juridique gratuite sur des questions de droit de la famille. Si vous êtes intéressée par cette consultation, appelez-nous.

    Les anciennes résidentes de la maison d’accueil pour femmes profitent volontiers de l’offre du centre de consultation pour femmes pour continuer à recevoir un soutien pratique et émotionnel après leur emménagement dans leur propre appartement. De plus, les anciennes résidentes se rencontrent toutes les deux semaines lors d’un « café pour femmes » avec une collaboratrice du centre de consultation, afin de témoigner et de rester en contact.

    Manière de travailler

    Le service de consultation autonome de la maison d’accueil pour femmes de Bonn effectue un travail par les femmes pour les femmes, avec des valeurs féministes et antiracistes.

     Le centre de consultation pour femmes de l’association « Frauen helfen Frauen » (Entraide pour femmes) est né en 1986, issu du travail de la maison autonome pour femmes de Bonn.

    Nos conseillers et conseillères ont une posture engagée. Nous travaillons dans le but de protéger les femmes et leurs enfants de la violence, de les soutenir dans leur prise d’autonomie, et de les aider à améliorer leur situation de vie.  Les conseillers/conseillères disposent d’une connaissance approfondie de la violence domestique, de sa dynamique, de ses conséquences et de ses charges pour la femme et ses enfants. En outre, ils/elles disposent de connaissances sur les procédures institutionnelles, économiques et juridiques pour aider les femmes concernées. Les femmes sont soutenues dans la reconnaissance de leurs propres possibilités de décision et dans l’utilisation de leurs propres compétences et ressources afin de se construire une vie autodéterminée et sans violence.

    Lors de la consultation, nous nous efforçons de réduire les barrières linguistiques, par exemple en faisant appel à des collègues parlant l’arabe, le kurde, l’iranien, l’anglais, le français ou l’espagnol. Pour les autres langues, nous essayons d’organiser une médiation linguistique. Outre le soutien pratique aux femmes et à leurs enfants, une partie de notre travail consiste également à examiner les conditions sociales des femmes. La violence à l’encontre des femmes n’est pas un problème individuel, il s’agit plutôt d’un problème social global qui repose sur des structures sociales patriarcales et qui est majoritairement exercé par les hommes à l’encontre des femmes et des filles. Nos conseils sont partisans, féministes et conscients du racisme pour les femmes de toutes les nationalités.

    Le centre de consultation pour femmes est aujourd’hui financé en grande partie par la ville de Bonn et en partie par des dons.